Vers une nouvelle méthode d'évaluation du rendu des couleurs
Confinement : c’est plus cosy
quand on est confortablement éclairé
 
« En cette période de couvre-feu, la ville de Lambersart, dans la métropole lilloise, a décidé de baisser puis de couper la lumière extérieure… avec une belle économie à la clé », relate le site Lille Actu, tandis que plusieurs autres supports de presse régionale témoignent de même. Associées au retour à l’heure d’hiver et maintenant au confinement, ces décisions n’améliorent pas notre moral, alors que ce triste mois de novembre est manifestement éprouvant et anxiogène. Mais ne désespérons pas ! « Du haut des lampadaires », reprenons de la hauteur et de l’espérance qui, selon un proverbe grec, « vient après le désespoir, comme la clarté après les ténèbres ».
 
 
N’est-ce pas ainsi le bon moment, à l’heure du confinement et du télétravail, de prendre conscience de la qualité de son éclairage intérieur, la clé du bien être chez soi ? Car, comme plaide l’AFE (Association Française de l’Eclairage), si la lumière est indispensable à l’humain pour sa vision, « elle est aussi vitale pour son bien-être et sa santé, à chacun et à tout âge ». Là interviennent, notamment, les essentielles dimensions psychologiques et sociales de perception du cadre de vie…Et pourtant! Lors de l'aménagement de son intérieur, les éclairages représentent trop souvent l’une des dernières préoccupations.
 
Le cocooning est un art ! Celui de savoir profiter d’une ambiance sereine, dans un environnement visuel confortable. Et il n’y a rien de mieux que de jouer sur la luminosité participant à notre univers psychologique et mental. Privilégions donc la qualité de vie dans un habitat-santé. La lumière y contribue au niveau de notre humeur. Elle permet, entre autres, de tenter d’oublier le confinement, de profiter d’un intérieur chaleureusement éclairé... et de faire fi de la mélancolie!.
 
Jacques Darmon
Directeur éditorial LUX
 
 
 
Télétravail : êtes-vous bien éclairé ?
 
Suite au confinement du printemps dernier, bon nombre de « télétravailleurs » ont témoigné de leur inconfort à la maison. « L’éclairage a sa part de responsabilité », considère le Syndicat de l’Éclairage. Il convient d’en prendre rapidement conscience, d’autant plus que l’environnement du travail digital s’est avéré bien plus attrayant pour les jeunes collaborateurs. Faut-il rappeler que, d’ici 2025, 75 % des professionnels seront des « millenials »?
 
 
 
25 ampoules LED à seulement 1€
 
 
EDF et le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, viennent de présenter une convention portant sur la distribution gratuite, par l’énergéticien, d’un milliard d’ampoules LED. Pour recevoir 25 ampoules, seulement 1 € est à payer pour leur livraison.
 
 
Selon une étude internationale réalisée par la plateforme collaborative Finalcad, près de la moitié des dirigeants de la construction estime que le secteur ne dispose pas des capacités numériques suffisantes pour répondre aux exigences de la ville intelligente.
 
PURELITE SLIM : Le design qui brille
 
Le luminaire le plus fin et léger de l’industrie est un exploit d’imagination et d’innovation. PURELITE SLIM est une bande lumineuse pure, fluide et d’une élégance exceptionnelle. Grâce à sa conception ultra-plate (35 mm), PURELITE SLIM peut être intégré dans des plafonds en béton sans besoin d’altérer la structure du plafond ou celle du bâtiment.
 
Plus d'info
 
Deux premières dans les salles de classe
 
• D’une part, suite à la décision, annoncée le 12 octobre dernier, de Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, de lancer un plan d’investissement de 10 millions d’euros pour équiper les lycées et écoles de systèmes de désinfection des locaux, les nouveaux luminaires hybrides (éclairage LED et désinfection UV-C) “Optimo UV-C Lediz”, développés par Dietal, viennent d’être testés dans les locaux du lycée polyvalent Lafayette de Clermont-Ferrand (1).
 
 
• D’autre part, la région Centre-Val de Loire a retenue SPIE ICS, filiale de services numériques du groupe SPIE, et Oledcomm pour expérimenter, au sein du lycée Bernard Palissy, à Gien, la technologie LiFi afin que les élèves puissent se connecter à internet via la lumière. Une deuxième installation vient également d’être mise en oeuvre au sein du centre de documentation et d’information (CDI) du lycée Grandmont, à Tours. Ces deux innovations anticipent l’étude, par la région Centre-Val de Loire, d’un schéma “Green IT” afin d’améliorer l’offre de services numériques.
 
(1) Voir la rubrique “Rencontre(s) de la revue LUX à paraître le 20 novembre prochain dans laquelle interviennent deux “pionniers” de l’éclairage UV-C : Signify et Dietal.
 
 
Eclairage public intelligent
 
Comatelec, filiale du groupe Schréder, a sélectionné les capteurs optiques Bosch pour équiper une large gamme de ses luminaires. Grâce au microprocesseur et algorithmes embarqués, les capteurs optiques détectent les piétons comme les véhicules pour faire varier l’éclairage public.
 
 
Au Bénin, la société stéphanoise Lagazel démarre, à Porto Novo, une unité de fabrication de produits solaires, la deuxième implantée en Afrique. Installée depuis 4 ans au Burkina Faso, l’entreprise a déjà éclairé 170 000 personnes, l’objectif des 6 millions étant fixé d’ici 2025.
 
 
Velum a fait l’acquisition du fabricant d’éclairage allemand Elpro. Situé à Arnberg, au cœur de la Ruhr. Cette acquisition permet au fabricant alsacien de développer sa présence sur le marché allemand.
 
 
La start-up lyonnaise Ubiant est contrainte au redressement judiciaire suite au désengagement d’Engie dans les services à l’énergie, notamment concrétisé par le brutal arrêt du programme « Cercle Vertuoz » (transformation digitale des bâtiments et des sites), initié par la société SSinergie, filiale d’Engie. « Ubiant n’est pas une “start-up jetable” qui ne sert que de caution marketing pour obtenir des contrats », plaide Emmanuel Olivier, CEO d’Ubiant, en souhaitant s’appuyer sur la loi Pacte.
 
 
Le canadien Lumenpulse annonce, compte tenu de la conjoncture actuelle, la fermeture de son bureau parisien à compter du 30 décembre 2020.
 
 
FNCCR info
 
 
Selon la FNCCR, l'actuelle législation et les périodes de confinement devraient permettre aux collectivités et aux industries concernées de restituer à l’éclairage public ses lettres de noblesse. La publication du Guide de l’élu local et intercommunal dans ce domaine y contribue.
Par ailleurs, la FNCCR (Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et Régies) vient de décider de reporter son 38e congrès triennal, prévu en septembre 2021, à Rennes, au mois d’octobre 2022.
Enfin, Guillaume Le Bris vient de rejoindre la FNCCR en tant que chargé de mission "Eclairage Public" auprès d'Yves Raguin.
 
 
Triste fin 2020 aussi pour la Fête des Lumières. D’une part, le 8 octobre dernier, elle a perdu son coordinateur général historique en la personne de Jean-François Zurawick. Il avait 67 ans. D’autre part, Gregory Doucet, maire de Lyon, a annoncé, le 28 octobre dernier, l’annulation de l’édition 2020 de la Fête des Lumières pour cause de crise sanitaire.
 
 
Pour la seconde fois, le Festival de vidéo mapping MAPP_NTS, qui devait être organisé à Nantes, du 2 au 8 novembre, est annulé. D’une part, en raison de difficultés intrinsèques. D’autre part, pour cause sanitaire.
Victor Vincentz, dirigeant de Concept Light, qui s’était fortement investi dans cette manifestation, vous donne rendez-vous dans la prochaine édition 308 de LUX, à paraître le 20 novembre, pour vous présenter les compétences qu’il y avait installées.
 
 
Christophe Martinsons, expert éclairage au CSTB, présentera, le 16 novembre à 14h, à l’occasion d’un webinaire organisé par le Cluster Lumières (gratuit pour les adhérents, 80 euros pour le non adhérents), les différentes technologies de détection de présence appliquées à l’éclairage intérieur des bâtiments.
 
 
Le 2 décembre prochain, entre 10h30 et 11h30, le LGE (Lighting Grand Est) et le Cluster Lumière organiseront un deuxième Webinaire portant sur l’expérience UV-C (la technique au cœur du sujet).
 
 
Pour en savoir plus sur le métier de concepteurs lumière, l'ACE (Association des Concepteurs Lumiètre et des Eclairagistes) vous invite à participer gracieusement à un webinar qui sera organsié, le 20 novembre 2020, de 13h à 14h.
Si vous souhaitez participer à cette webconférence merci de vous inscrire obligatoirement en précisant nom + prénom + adresse mail afin de recevoir le lien.
Demande d'inscription : info@ace-fr.org
 
 
Le CFPE s'adapte
En raison des nouvelles annonces du gouvernement, le CFPE a souhaité reporter les formations initialement prévues en novembre aux mois de décembre 2020 et janvier 2021 (sous réserve d’une prolongation des nouvelles mesures sanitaires liées à la Pandémie COVID-19).
 
 
Le SMCL 2020 version digitale
Le salon des Maires et des collectivités Locales lance une plate-forme digitale du 24 au 26 novembre 2020 pour permettre la rencontre entre les collectivités et les entreprises.
 
Pour en savoir plus : www.salondesmaires.com
 
 
 
Lux est partenaire du Salon SMCL
 
 
La 11ème édition du salon IBS (Intelligent Building Systems) est programmée les 10 et 11 mars 2021 (Paris Porte de Versailles), en parallèle vec Smart City + Smart Grid, le salon de la Ville intelligente et de la mobilité durable.
 
 
Lux est partenaire du Salon IBS
 
Au sommaire de LUX
N°307 - Octobre
 
Dossier sur la rénovation des éclairages intérieurs : 
D’un côté, les taux de renouvellement classique des parcs immobiliers et urbains n’atteignent pas les 3 %. De l’autre, « boosté » par la technologie LED, le remplacement de l’éclairage de tous les espaces de vie a commencé pour s’achever, estime-t-on, d’ici moins de 10 ans. Aujourd’hui, la « LEDification » atteint les 15 à 20 % par an selon les pays.
Il reste donc encore beaucoup à faire. Profitons-en aussi pour accélérer la digitalisation du parc immobilier et des espaces urbains!
 
 
Pour votre veille sectorielle, votre information, votre inspiration...
et pour anticiper ce que l'éclairage sera demain : abonnez-vous !
 
                                                NOUS SUIVRE
 
 
NOUS CONTACTER
LUX, la revue francophone de l'éclairage, des équipements connectés et des services associés
17, rue de l'Amiral Hamelin
75017 Paris
lettre.lux@gmail.com
 
 
© 2020 La Lettre Lux
 
 
Conformément au règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD), votre adresse mail est inscrite dans notre fichier de diffusion de La Lettre Lux Tendances Marché. Vos informations personnelles (nom, e-mail) sont conservées dans une base de données que nous n'utilisons pas à d'autres fins que l'envoi de cette newsletter. Si vous ne souhaitez plus recevoir La Lettre Lux Tendances Marché, vous pouvez exercer votre droit de suppression de vos données simplement en cliquant sur le lien de désinscription ci-dessous.
 
 
Cet email a été envoyé à mbogdan@afe-eclairage.fr.
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur les listes de contacts de La Lettre Lux.
 
 
Envoyé par
SendinBlue
 
Si vous souhaitez vous désinscrire de notre newsletter, cliquez ici